728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads
728 x 90 Leaderboard Ads

Une nouvelle publication confirme l'approche d'AZTherapies consistant à associer des médicaments innovants pour traiter la réponse neuroinflammatoire via la neuroimmunologie et l'accumulation de bêta-amyloïde associée à la neurodégénéresence et à la

THIS POST WAS ORIGINALLY PUBLISHED ON THIS SITE Click Here To Read Entire Article

BOSTON, 1er février 2018 /PRNewswire/ — AZTherapies, Inc. est une société pharmaceutique privée de stade clinique avancé située à Boston, dans le Massachusetts, qui développe des traitements révolutionnaires de la maladie d’Alzheimer (AD), de l’accident ischémique cérébral et d’autres pathologies neurologiques associées à la neuroinflammation et la neurodégénération. Le produit candidat principal, un traitement thérapeutique combiné à plusieurs facettes de deux médicaments réingéniérisés, l’acide cromoglycique et l’ibuprofène, ALZT-OP1, est en cours d’étude dans un essai clinique de phase 3 de la maladie d’Alzheimer précoce, l’essai COGNITE. 

Le Dr David Elmaleh, fondateur et président-directeur général d’AZTherapies a déclaré : « AZTherapies utilise des critères d’inclusion stricts parmi lesquels des biomarqueurs cérébraux et mesure les capacités cognitives ainsi que les fonctions pour accroître la précision du diagnostic précoce de l’AD et l’homogénéité des sujets randomisés pour l’essai COGNITE. » 

L’essai continu COGNITE de phase 3 d’AZTherapies (n=600) a dépisté plus de 900 patients avec plus de 300 études randomisées achevées, 128 à la semaine 48 et 56 à la semaine 72 (https://cognitetrial.com)

« Les preuves croissantes pointent le rôle important que joue la neuroinflammation dans le déclin des capacités cognitives dans la maladie d’Alzheimer et les autres troubles neurodégénératifs », a déclaré Karen Reeves, MD, présidente et directrice médicale. « Les traitements innovants pour ce type de maladies bouleversantes requièrent une stratégie à plusieurs actions qui comprend la modulation des cellules microgliales, les cellules immunitaires spécialisées du cerveau, afin d’améliorer la neuroprotection. » 

Un article de recherche du laboratoire du Dr. Rudolph Tanzi, professeur de neurologie au Joseph .P. and Rose F. Kennedy de la Harvard Medical School, vice-président, neurologie ; directeur de l’unité de génétique et de recherche sur le vieillissement, Massachusetts General Hospital, publié le 18 janvier 2018 dans les Scientific Reports de Nature, Cromolyn Reduces Levels of the Alzheimer’s Disease-Associated Amyloid β-Protein by Promoting Microglial Phagocytosis [L’acide cromoglycique réduit les niveaux de protéine ß-amyloïde associés à la maladie d’Alzheimer en favorisant la phagocytose microgliale] (Zhang, Griuc, Hudry et coll. ; Scientific Reports (2018) 8:1144 ; DOI:10.1038/s41598-018-19641-2) soutient la justification scientifique de l’utilisation de la combinaison de médicaments d’AZTherapies pour potentiellement ralentir ou stopper la progression de la maladie d’Alzheimer au début de sa manifestation. (https://www.nature.com/articles/s41598-018-19641-2)

L’article de Scientific Reports a évalué les effets de l’acide cromoglycique et de l’ibuprofène, utilisés dans l’essai COGNITE, dans un modèle de la maladie d’Alzheimer chez la souris Tg2576 pour les effets du traitement précoce sur la formation des plaques et dans des

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *